Loisirs, discussions, sorties, rencontres, amitiés et activités conviviales ou culturelles en Isère et Rhône Alpes
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Sam 9 Jan - 19:39

Citation :

L'Ecole de la 2ème Chance, chaque département en sera bientôt pourvu. Dans le Rhône, elle est située à Vaulx-en-Velin, près de Lyon. Le bâtiment a été présenté le 07 janvier. L'établissement accueillera ses premiers stagiaires dés le mois d'avril.


Le réseau E2C a été initié par l'Europe en 1995 et dynamisé en France grâce au Plan banlieue. Le principe : permettre à des jeunes adultes, âgés de 18 à 25 ans, sans bagages scolaires, de réapprendre les fondamentaux. Un enseignement qui reprend notamment les bases de lecture, écriture et calcul. En parallèle, le stagiaire peut effectuer une formation en entreprise. Il existe déjà une Ecole de la 2ème Chance en Rhône-Alpes : à Grenoble. Outre celle de Vaulx-en-Velin, une troisième structure doit ouvrir prochainement ses portes en Drôme-Ardèche : elle sera implantée à Valence.

http://rhone-alpes-auvergne.france3.fr/info/rhone-alpes/Une-Ecole-de-la-2e-Chance-pour-le-Rhône-60119114.html

Citation :
Les Ecoles de la Deuxième Chance s’adressent aux jeunes de 18 à 25 ans (dans certains cas on peut aller au-delà de 25 ans). Il s’agit de jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, c’est-à-dire pour qui l’école n’a pas été un succès.

L’Ecole de la Deuxième Chance offre une formation de 9 mois à 1 an. Il s’agit de parvenir à la maîtrise des savoirs de base : lire, écrire, compter, notions d’informatique, notions d’une langue étrangère.

Pendant cette période, les jeunes sont amenés à faire deux ou trois stages dans des entreprises de la région pour découvrir le monde du travail, ses contraintes, ses possibilités. La formation est très personnalisée, c’est-à-dire que chaque jeune est suivi à l’intérieur de l’école par un « référent » avec qui il peut s’entretenir de ses problèmes tant pédagogiques que personnels. Dans l’entreprise, il est suivi par un tuteur.

Il ne s’agit pas en effet de former simplement un futur salarié mais d’aider le jeune à comprendre le monde dans lequel il se trouve, à se situer dans la société et à comprendre les mécanismes. Pour cela, il faut avoir l’occasion d’agir à l’intérieur du système économique, dans l’entreprise, de cotoyer ceux qui y travaillent. En effet « on ne peut entrer en société, qu’étant mêlé à une histoire ».

A la fin de son parcours dans l’Ecole de la Deuxième Chance, le jeune peut obtenir un certificat qui indique son niveau de compétences et lui sert de passeport pour entrer dans la vie active.

Pendant sa scolarité, il est rémunéré au titre de la formation professionnelle.


Citation :
Les Écoles de la 2e Chance ont accueilli en 2008 plus de 4 700 jeunes.
D'une moyenne d'âge de 20,5 ans, de niveau infra V et/ou V non validé pour 93%
d'entre eux, 62 % des jeunes stagiaires qui suivent le parcours trouvent
une solution positive à leur sortie, la moitié d'entre eux vers l'emploi et
l'autre moitié vers une formation qualifiante.

Le coût moyen d'un jeune entrant dans une Ecole de la 2e
Chance est évalué à 7 156 € en 2009.

http://www.fondatione2c.org/srt/e2c/home
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Sam 9 Jan - 20:28

==> Super Idea Idea , mais on doit pouvoir faire mieux ... pourquoi pas une école de la 3 eme chance , et ensuite à la sortie au minimum , instaurer un quota pour HEC ou une autre grande école...

==> ne faisont pas les choses a moitié, que diable... santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Sam 9 Jan - 23:44

Je savais que ça allait te plaire... Cool

Est-ce que tu crois qu'on est tous à l'abri, en tant que parent, d'avoir un ado qu'on n'arrive plus à garder sur les rails et qui fini par gaspiller toutes ses chances au niveau scolaires et son avenir par la même occasion ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 0:49

Philae a écrit:
Je savais que ça allait te plaire... Cool

Est-ce que tu crois qu'on est tous à l'abri, en tant que parent, d'avoir un ado qu'on n'arrive plus à garder sur les rails et qui fini par gaspiller toutes ses chances au niveau scolaires et son avenir par la même occasion ? scratch

Citation :
Les Écoles de la 2e Chance ont accueilli en 2008 plus de 4 700 jeunes.
D'une moyenne d'âge de 20,5 ans, de niveau infra V et/ou V non validé pour 93%
d'entre eux, 62 % des jeunes stagiaires qui suivent le parcours trouvent
une solution positive à leur sortie, la moitié d'entre eux vers l'emploi et
l'autre moitié vers une formation qualifiante.

Le coût moyen d'un jeune entrant dans une Ecole de la 2e
Chance est évalué à 7 156 € en 2009.

==> moins de 50 % avec seulement un stage a la sortie .... Si ils ne veulent pas apprendre, tu peux bien faire ce que tu veux... a part bosser dans un travail manuel avec un peu de sueur, le reste j'y crois pas un instant ... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 2:19

le système scolaire classique n'est valable que pour l'élève moyen
il est adapté ni pour les "très bons", ni pour les "très mauvais"
il est important de penser à ceux qui sortent des sentiers balisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 2:36

Citation :
Si ils ne veulent pas apprendre, tu peux bien faire ce que tu veux... a part bosser dans un travail manuel avec un peu de sueur, le reste j'y crois pas un instant ...

C'est clair que ça doit être basé sur le volontariat. S'il n'ont pas la volonté de saisir cette chance, ça ne servira à rien. Ceux qui ne veulent pas apprendre, normalement, ils n'y vont pas. Ce qui tronque un peu la donne, c'est que c'est payé...

Mais je suis un peu dubitative concernant ta reflexion concernant le travail manuel... L'artisanat crée des emplois qui valent autant que les autres, et je ne suis pas sure qu'un plombier qui se mets à son compte avec son bep gagne moins qu'un ingénieur... Et à mon avis, connaissant le marché actuel, les "travaux manuels" doivent concerner une bonne partie des 31 % qui sortent avec un emploi, et c'est tant mieux pour eux !
Pour ma part, je ne méprise aucun métier, avec de la volonté, on peut faire son beurre dans tous les domaines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 3:22

==> Pour ce qui est du travail manuel , ce n'est pas une critique loin de là , bien au contraire, sur mes trois enfants , les 3 sont passés par les "compagnons du tour de france", et avec une fierté de leur papa non feinte crois moi.

==> Ne pas confondre les enfants qui ne s'adaptent pas à une école qui n'est pas la meilleure et de loin à notre époque, et la démagogie qui consiste à vouloir faire apprendre a des jeunes qui ne veulent que glander ... de plus passé 20 ans , si ils n'ont pas appris les rudiments de l'apprentissage , manuel ou autre, c'est pas une école de la 2 eme ou la 3 eme chance qui changera grand chose ==> sauf a augmenter l'assistanat mal placé !!!

==> Mettons cet argent pour des bourses d'étude aux mômes qui veulent s'en sortir, de vraies bourses , pas des quotas ... et point barre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 12:09

L'un n'empèche pas l'autre...

Mais il y a un nombre assez étonnant de jeunes qui arrivent à 20 ans après avoir fait les cons et qui le regrettent. Je peux te confirmer que ce n'est pas une théorie parce que je les vois tous les jours, ils ne sont pas "inventés" par démagogie.
Ils disent spontanément sans qu'on leur propose quoi que ce soit qu'ils sont prêts à s'y coller, et c'est dommage de laisser ces gamins là sur le bord de la route simplement parce qu'ils ont passé l'age. D'autant plus que le fait de ne pas leur laisser de chance risque de les envoyer directement vers la délinquance.
Je trouve que pour ces jeunes, ces écoles sont une bonne chose.

Mais bien évidemment, ça ne concerne pas ceux qui ne veulent pas bosser et ne voudront jamais, et se retrouveront à 30 ans à gueuler sur la société qui ne fait rien pour eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Dim 10 Jan - 13:29

Philae a écrit:

Mais il y a un nombre assez étonnant de jeunes qui arrivent à 20 ans après avoir fait les cons et qui le regrettent. !

==> Si vraiment ils le regrettent ... et bien ils bossent d'abord , et ensuite il existe la formation permanente , ça marche depuis toujours ...

==> Trop facile de rien foutre pendant si longtemps et de demander après , une dose d'école supplementaire et après , pour la retraite , ils demanderont que les année de glandage à l'école soient prise en compte aussi !!!!

==> Trop facile , les glandeurs n'ont qu'a se mettre a bosser un peu , et après on verra ...

==> quant à la délinquance , c'est aussi un peu facile, si on ne fait pas deux fois le travail pour certains merdeux, il faut que ce soit la société qui éponge ... pas d'accord pour moi du moins ....

==> Dans le même genre, c'est comme pour la destruction du bien public par ces chers anges, qu'ils ne remboursent pas bien sur, reste juste a mettre une prime , plus tu casses , plus tu reçois !!!

==> Déjà des crétins en charge de la réflexion sur l'école , proposent de payer les même glandeurs pour aller à l'école !!!! si c'est vrai !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Lun 11 Jan - 1:38

il y a des enfants dont le système scolaire ne convient pas tel qu'il est pour x raisons
et c'est aussi pour ça qu'ils ne sont pas motivés à travailler
si un autre modèle leur est proposé, un modèle leur convenant mieux alors il sera possible de les voir s'accrocher pour avancer

marche ou crève c'était valable à l'époque des cromagnons
on a heureusement évolué, pour prendre conscience qu'il est aussi de notre responsabilité de hisser les jeunes/enfants (les nôtres et ceux des autres) en devenir à se muter en adultes à l'aise dans l'environnement où ils évoluent

il y a forcement des degrés différents dans la volonté d'apprendre car chaque individu est unique
parfois les centres d'intérêt sont malheureusement très bien cachés au fond des personnalités de chacun
il n'est pas forcement facile de découvrir ce pour quoi on est fait

les compagnons rattrapent parfois bien des enfants en effet mais ce n'est pas un idéal loin de là
je connais le sujet et je voudrais apporter un éclairage
surtout concernant les maitres charpentiers
qui après 2 ans d'enseignement chez les compagnons, le jeune se voit imposer, s'il veut continuer, de ne plus du tout voir sa famille, ses parents (sauf peut être à noël, trop bon Rolling Eyes ), sa petite amie, les filles... pendant 8 ans Shocked
les coups de fil sont également interdit pendant cette période
le jeune, doit se cacher pour prendre conseil auprès de sa famille par tel pour déterminer son avenir pour au moins les 8 ans à venir
ça aussi ça fait carrément old fashion (comme les costumes d'ailleurs)
au départ (il y a le nombreuses décénnies) ça devait partir d'un bon sentiment,
l'enfant était pris en charge par les compagnons qui devenaient sa nouvelle famille
(ça doit quand mm dater d'une époque où on allait perdre les enfants dans la forêt pour avoir une bouche de moins à nourrir What a Face )
mais maintenant ça fait vraiment louche, sectaire, et ça laisse une interrogation sur ce qui se passe pendant ces années
le jeune de mon entourrage qui s'est retrouvé dans cette situation était particulièrement surpris, rien ne lui a été dit de tel au départ de sa formation et aussi carrément dégouté
et bien qu'il soit orphelin de père et mère (pas de parent à voir à noël -humour noir volontaire-), se sentir contraint de la sorte n'a pas été de son gout du tout et a refusé
je pense qu'il ne le regrettera pas
sous un joli mot bien positif "compagnon" voilà ce qu'on peut trouver

à 20 ans on est loin d'être à sa maturité pour la plupart, il y a sans doute encore des choses à faire avec la jeunesse que nous avons engendré, pour les autres (et il y en aura bien évidemment) ils seront pris en charge par d'autres instances ...rien n'est facile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Lun 11 Jan - 22:03

DéFY a écrit:

on a heureusement évolué, pour prendre conscience qu'il est aussi de notre responsabilité de hisser les jeunes/enfants (les nôtres et ceux des autres) en devenir à se muter en adultes à l'aise dans l'environnement où ils évoluent

==> C'est vrai que l'évolution en matière d'éducation nationnale , c'est impressionnant , nous sommes rendu à la 21 eme place sur 27 en europe !!! SUPER ! il faut continuer d'évoluer comme ça !!!


DéFY a écrit:

il y a forcement des degrés différents dans la volonté d'apprendre car chaque individu est unique
parfois les centres d'intérêt sont malheureusement très bien cachés au fond des personnalités de chacun
il n'est pas forcement facile de découvrir ce pour quoi on est fait

==> On parle de niveau V - pour une école de la 2eme chance , ce qui donne pas seulement un problème de centre d'intérêt, cachés ou pas !! mais de niveau de connaissance plutôt basique dans un pays industrialisé avec une école obligatoire !!!!

DéFY a écrit:

les compagnons rattrapent parfois bien des enfants en effet mais ce n'est pas un idéal loin de là
je connais le sujet et je voudrais apporter un éclairage
surtout concernant les maitres charpentiers
qui après 2 ans d'enseignement chez les compagnons, le jeune se voit imposer, s'il veut continuer, de ne plus du tout voir sa famille, ses parents (sauf peut être à noël, trop bon Rolling Eyes ), sa petite amie, les filles... pendant 8 ans Shocked

==> Je te souhaite vraiment que personne dans la structure compagnonnique ne lise ce message !!! C'est carrément une insulte à une institution qui date d'avant le 11eme sciècle en France et des égyptiens encore bien avant !!!

==> Visiblement tu ne connais rien de rien aux compagnons , pour dire des contres vérités aussi grosses , d'une part , et d'autre part comparer l'"école de l'excellence" à une "école de la deuxième chance" , c'est tellement énorme que j'en reste sans voix !!!

==> Le jeune ne se voit rien imposer, il faut signer un engagement avant de commencer les 2 premières années, et ensuite c'est 7 ans de tour de France "SI" et seulement si , il est coopté par son maitre de stage, qui le juge digne de continuer ( donc si il est bon dans son métier )etc , etc...

DéFY a écrit:

les coups de fil sont également interdit pendant cette période
le jeune, doit se cacher pour prendre conseil auprès de sa famille par tel pour déterminer son avenir pour au moins les 8 ans à venir

==> Les coups de fils interdits , se cacher pour prendre conseil ?????

DéFY a écrit:

ça aussi ça fait carrément old fashion (comme les costumes d'ailleurs)
au départ (il y a le nombreuses décénnies) ça devait partir d'un bon sentiment,
l'enfant était pris en charge par les compagnons qui devenaient sa nouvelle famille
(ça doit quand mm dater d'une époque où on allait perdre les enfants dans la forêt pour avoir une bouche de moins à nourrir What a Face )
mais maintenant ça fait vraiment louche, sectaire, et ça laisse une interrogation sur ce qui se passe pendant ces années

==>

DéFY a écrit:

le jeune de mon entourrage qui s'est retrouvé dans cette situation était particulièrement surpris, rien ne lui a été dit de tel au départ de sa formation et aussi carrément dégouté

==> Et ce jeune lorsqu'il t'as dit aussi dans le même genre qu'il y avait des martiens et des petits hommes verts qui l'obligeait sans doute a se lever avant midi , tu a lancé une plainte je suppose ...

==> Moi si je croyais un dixième de ça , je porterais plainte immédiatement à la police pour enrolement dans une secte arriérée, avec privation de liberté ==> Si tu ne le fais pas , attention , car je crois que là on est deavnt une non assistance a personne en danger ...et c'est grave .... remarque "grave" tu dois connaitre...

http://www.compagnonnage.info/

http://www.lecompagnonnage.com/

http://compagnons.org/

http://www.compagnons-du-devoir.com/

==> Voilà 3 adresses des hors la loi + une explication ... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mar 12 Jan - 1:50

oui c'est pas toujours facile à lire mais l'excellence n'est pas toujours si parfaite que ça
on leur fait peut être signer un engagement au départ des 2 ans mais sans leur dire que 2 ans plus tard il faudra en gros qu'ils choisissent entre leur famille et les compagnons
il faut que les jeunes le sachent dès le départ, ce à quoi ils doivent s'attendre
je ne remets pas l'expérience de ce jeune en question car il est tout à fait digne de confiance
deplus s'il avait accepté ce "deal", il aurait continué car son maitre le jugeait tout à fait capable de continuer
d'ailleurs il a continué mais pas chez les compagnons
je ne compare pas les compagnons avec l'école de la 2ème chance, c'était pour en revenir au thème abordé précédemment, du travail manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mar 12 Jan - 15:27

Rolling Eyes

défy je ne pense pas que ce soit la réalité ce que je lis , "on"ne leur donne pas le choix entre leur famille et leur vie chez les compagnons ,
par contre le choix de faire le tour de France voir d'Europe, c'est à dire de s'éloigner du cocon familial est un fait , au même titre qu'un jeune qui veut aller faire un master aux états unis , s'éloignera de fait de son milieu ! et en même temps c'est un enrichissement personnel et social que le jeune se construit
et la petite copine ou petit copain qui freine pour garder son "bien" ne me paraît pas une preuve d'amour , mais un acte de possessivité et un jour ou l'autre il y aura regrets et rancoeur ! tout est lié Basketball

au final il n'y a que 5% qui arrive au but , car le chemin écrème les moins motivés et ils sont libres de partir et d'arrêter à tout moment , entre autre un jeune qui décide de se marier , peut dans l'absolu continuer , mais là c'est son conjoint qui risque de mal le vivre , et oui à chaque fois il y a des choix à faire et à assumer , le sens de l'engagement en fait partie ! et celui qui n'a pas la solidité d'assumer il quitte , ce qui me paraît normal

mais d'où tiens tu l'information qu'on leur interdit de communiquer avec leur famille ?
et dire pendant un temps donné je choisis et mets mon énergie à bâtir mon avenir professionnel (et au passage je me construis en tant qu'homme ou femme ) ce n'est pas du temps perdu ,

un jeune qui à entre 16 et 20 ans et qui fait ce choix , va pendant 7 ans apprendre (professionnellement ,humainement ..) ensuite il aura entre les mains quelque chose de solide c'est à dire qu'à 23 ou 27 ans selon l'âge de l'apprentissage , il aura un métier reconnu et payant avec fort peu de probabilité de chômage à la clef
il aura vécu des moments forts , des moments pénibles , des instants de solitude , de mal logé (ça arrive) mais aussi la vie communautaire , la solidarité , les fêtes aussi (et voui ça festoie beaucoup aussi chez les compagnons ) un sentiment d'appartenance et de fierté et un métier à vie , même s'il décide par la suite de faire autre chose , il l'aura toujours !
et lorsque l'on contemple les "œuvres" qu'ils font , on ne peut être qu'émerveillé du savoir faire

lorsque l'on choisit un chemin , forcément cela implique , de ne pas en suivre d'autres Very Happy

mais c'est la même chose pour les danseurs , musiciens ............... toutes ces personnes qui font un choix de vie , et par conséquence laissent tomber beaucoup d'autres choses , je ne pense pas que ce soit un chemin de malheur Rolling Eyes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mar 12 Jan - 21:35

Merci Biensa de remettre un ton cordial à une discussion qui n'aurait jamais du cesser de l'être.

Et je rappelle au passage qu'il est possible d'avoir plusieurs expériences du même organisme vu le nombre de site qui sont dirigés par des personnes différentes, et en tout cas chaque expérience a son intérêt.

De plus, le fait de ne pas être d'accord n'autorise pas forcement l'utilisation d'un ton agressif et moqueur, et encore moins de dénigrer la personne.
Et j'insiste sur le fait que ça serait bien d'éviter ça à l'avenir. Il y a des endroits pour ça et ce n'est pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mar 12 Jan - 22:14

le thon monte la mer se déchaine et jonas se réfugie dans le ventre de la baleine Wink

et c'est aussi pour ça que je suis venue mettre mon grain dans le sel , car il serait dommage et dommageable que cela dégénère en pugilat pour un sujet intéressant
jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mer 13 Jan - 2:22

c'est vrai biensa
batir son avenir ce n'est pas du temps perdu

je pense que ce jeune ne regrette en aucune façon les 2 ans qu'il a déjà passé chez les compagnons, il s'est donné à fond, il est maintenant chef d'équipe après 6 mois seulement comme salarié
ces 2 ans ne sont donc pas perdues

ce qu'il regrette c'est la tournure que ça a pris, la grosse (mauvaise) surprise enoncée clairement lors d'un entretien (il lui a été spécifié que lors du tour de France, il n'y aura pas de voyage pour voir la famille, pas d'appels à la famille ou petite amie)
est ce pour faire peur ? est ce pour garder une main mise sur le jeune (sachant que son environnement familial est compliqué - orphelin-) ? est ce pour une autre raison ?
il était à la fois déçu, stupéfait et rebuté

pour passer son appel, pour demander conseil à sa famille sur le sujet (continuer dans ces conditions ou arréter) il se cachait et il a coupé la communication net car qqu'un arrivait ... pour rappeler un peu plus tard
ça ne me parait pas très sain de devoir se sentir obligé d'en arriver là
aller faire un master aux states, c'est vrai que ça n'aide pas les contacts familiaux, mais éviter les contacts familiaux parce que c'est ce qu'on attend du jeune, est un principe différent je pense
il y a forcement un défaut d'explication dès le départ sur la teneur de l'intégralité de la formation au jeune

je pense en effet que le but de la manoeuvre est de ne garder que les plus motivés
ceux qui sont prêts à tout donner pour la cause,
que ça fasse une sorte de sélection naturelle mais dont seul la responsabilité incombe au jeune
pour qu'il soit encore dit pour longtemps que c'est l'école de l'excellence
dans ces conditions ça ne peut que l'être

et c'est bien pour cela qu'il est important de trouver des solutions pour tout ceux qui n'excellent pas
car les "faibles" (terme générique car je ne trouvais pas de mot adéquat) ou les moins bien pourvus en combativité ont aussi leur place dans notre société
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mer 13 Jan - 11:27

défy , ce que tu décris , à mes yeux bien sûr , est la réalité de ce jeune , sa perception à lui mais pas forcément ce qui s'est réellement passé , pour un peu qu'il se soit fait remonter les bretelles , ou bien qu'il ne se soit pas senti à la hauteur etc peut amener une personne à dénigrer ce que finalement elle ne peut obtenir...........
(dixit la fontaine , le renard et les raisins Wink )

car tout dépend de l'état d'esprit avec lequel on aborde "une réalité "

par exemple si je prends le terme "engagement" et le propose à deux personnes (on va dire même âge , mais un vécu différent

chez le sujet N° 1 sera un défi , un idéal à atteindre , un chemin à suivre envers et contre tout etc...........bref quelque chose à ses yeux de positif et de stimulant

chez le sujet n° 2 ce sera une prise de tête , une contrainte , un concept dépassé et toute proposition pour le garder dans le sens de l'engagement sera pris pour de l'ingérence

un minot habitué dès son plus jeune âge au discours " , facilité, pas d'engagement (messages pub en particulier , 0 contraintes , risques 0, droit de .. droit à ... liste non exhaustive aura du mal à se plier à quelque contrainte que se soit

et il me semble à l'heure actuelle , qu'un certain milieu (dit autorisé) favorise un nivellement par le bas , ou certains mots font figure maintenant de grossièreté de ringard de dépassé etc...............perte de vocabulaire , disparition de l'analyse fine dans nos écoles primaire au profit d'une lecture rapide et pratique
la grammaire réduite à peau de chagrin (lorsque l'on sait que la grammaire est structurante et que l'analyse logique forme l'esprit critique ) faire des gammes est devenue contrainte au profit de l'émotionnel , du ressenti , de la "spontanéité "etc................
on ne fait plus confiance à la force de vie , qui tire vers le meilleur de chacun , au contraire , il me semble que seul la médiocrité fait force de loi , et sous couvert de " faciliter" l'apprentissage , l'école est devenue réductrice
(lire l'histoire du papillon Basketball )

et du coup beaucoup de jeunes abordent leur vie professionnelle avec ce genre de bagages (j'ai droit de , je veux que, j'exige , ..............) et si ils n'obtiennent pas satisfaction de leurs "envies" ou désidératas , ou si l'effort à fournir est trop intense pour eux , alors ils projettent leurs frustrations sur l'extérieur (mode culturelle actuelle )
et accusent .................... leur vie , l'état , les autres ...................et attendent de la vie , de l'état des autres , des solutions , du pré mâché , voir du pré digéré ...



study Rolling Eyes


Dernière édition par biensa le Mer 13 Jan - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mer 13 Jan - 11:43

ce qui n'exclut pas d'aider ceux et celles qui sont "faibles" , par contre les solutions proposées me paraissent aller à l'encontre du potentiel existant en chacun scratch et du coup non seulement n'aident pas les moins favorisés mais nivellent au plus petit dénominateur commun l'ensemble de la population

question de créer un regard et une pensée unique cyclops

comme dit le proverbe , l'enfer est pavé de bonnes intentions

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Mer 13 Jan - 23:17

biensa a écrit:

et du coup beaucoup de jeunes abordent leur vie professionnelle avec ce genre de bagages (j'ai droit de , je veux que, j'exige , ..............) et si ils n'obtiennent pas satisfaction de leurs "envies" ou désidératas , ou si l'effort à fournir est trop intense pour eux , alors ils projettent leurs frustrations sur l'extérieur (mode culturelle actuelle )
et accusent .................... leur vie , l'état , les autres ...................et attendent de la vie , de l'état des autres , des solutions , du pré mâché , voir du pré digéré ...

j'entends bien mais ça ne s'applique pas du tout à ce jeune pour les raisons suivantes
à 8 ans ses parents divorcent
à 12 ans il doit se préparer quotidiennement à manger, il se brule les 2 mains en cuisant
peu de temps après sa mère est destituée de ses droits de parents
les années qui suivent il est élevé par sa grand mère qui a toujours été a l'ouest
à 16 ans sa mère se suicide (après des dizaines de tentatives)
à 17 ans son père meurt d'une attaque
il est emancipé dans la foulée
et j'en passe (et je ne sais pas tout)
donc je ne crois pas que ce jeune sache vraiment ce que le mot "facilité" veut dire,
il en vu d'autre, il prend les choses avec beaucoup de recul et quand il est choqué d'être mis au pieds du mur sans autre forme de procès et surtout sans avoir été informé au préalable par les anciens de ce sujet précis de la distance volontairement demandée entre compagnons et famille,
je pense que c'est vraiment parce qu'il y a eu un entretien clair et sans détour, et certainement mené par une personne sans pédagogie

je ne crois pas que la jeunesse soit tirée vers le bas si une autre forme d'enseignement est proposée à ceux qui ont le plus de difficultés
il existe des écoles/enseignements spécialisés pour les autistes, ça ne va pas tirer vers le bas l'école de la deuxième chance pour autant
chaque élément a son utilité et a pour objectif de faire vivre les enfants du mieux possible leur avenir
de pensée unique, je dirais plutôt une pensée positive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Jeu 14 Jan - 0:24

Je confirme, je connais aussi ce jeune homme et tout ceci est vrai (je précise parce que ça peut paraitre énorme...).

Par rapport à ce qu'il a rapporté de son passage chez les compagnons, il est tout au plus possible qu'il ait mal compris, ou qu'on ait mal mesuré la pression qu'on lui mettait, d'où une certaine forme de "panique". Ce n'est en tout cas pas l'invention d'un tire-au-flanc.

Je suis aussi d'accord sur le fait que le fait qu'il y ait des étalissements pour les jeunes en difficultés, cela n'empèche pas du tout ceux qui n'ont pas de problème d'avancer comme ils le souhaitent, et il y a ussi d'autres établissements pour eux.
Au contraire, c'est même une chance pour tout le monde que les établissements soient bien distinct. Il fut un temps où c'était la mode de mélanger dans les classes tous les niveaux de réussite, et là, je crois que ça peut tirer vers le bas. Un établissement comme celui de la 2ème chance est une opportunité pour celui qui veut s'en sortir même s'il a fait des erreurs dans le passé, et ne nuit en rien à celui qui n'en a jamais fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Jeu 14 Jan - 9:24

scratch

je viens de lire le cursus de ce jeune , et ne mets pas en doute sa parole , par contre je me pose la question du choix de son métier était ce une passion ou alors le moyen de gagner sa vie ?

certains à travers le choix d'un métier cherchent à vivre leur passion , d'autres cherchent un moyen de gagner leur vie , (les deux étant à respecter évidemment )
dans le premier cas , la passion passera avant tout le reste , les formateurs (passionnés aussi ) ne prennent que des passionnés
ex la danse classique et son univers impitoyable (impitoyable : vision néophyte et extérieure (lma pauvre tu souffres c'est trop dur ,inhumain tu sors plus , t'as pas de copains , arrête tu gâches ta vie ............. , vitale pour les passionnés , t'as mal , souffre en silence , serre les dents et souris , l'abnégation sera payante (pour parfois 1/4 d'heure sur scène.. ) évidemment je donne les extrêmes , au milieu coule la rivière n'est il point?

ma réponse était surtout lié au jugement porté sur les compagnons par le simple témoignage de ce jeune !
hors ce n'est pas la réalité , mais une perception de la réalité à travers son regard , et adopter son regard et son jugement me paraît être une erreur

par contre il est clairement dit , chez les compagnons du devoir (ceux que je connais ) qu'ils ne sont pas là pour faire du social ou de la réinsertion , mais pour former des personnes motivées , et dans ce sens , non ce n'est pas une école de seconde chance ou pour aider des personnes en difficulté , par contre une personne en difficulté mais désireuse de réussir , aura peut être une chance d'y arriver !

une question au passage , en lisant le parcours de ce jeune et le bilan familial , quelles sont les attaches familiales qui le retiennent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biensa
Apprenti Isèr'loisiriste
Apprenti Isèr'loisiriste


Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Jeu 14 Jan - 12:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DéFY
Isèr'loisiriste distingué
Isèr'loisiriste distingué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 47
Localisation : nord Isère
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Ven 15 Jan - 1:10

biensa a écrit:


une question au passage , en lisant le parcours de ce jeune et le bilan familial , quelles sont les attaches familiales qui le retiennent ?
une petite amie, un frère, un tonton, et une mémé à l'ouest

c'est la passion qui a poussé ce jeune à faire charpentier
depuis l'âge de 3 ans, il grimpe : les arbres de 6/8m (3 ans), les toits des maisons de 3 étages (11 ans), tout le temps il allait là où c'était toujours plus haut (dur à supporter pour les proches quand mm)
deplus il était toujours à tailler des bouts de bois, des gros, des petits, à les décorer de fils d'acier tordues à main nue (à 14 ans) ... enfin bref il est fait pour ça
et continue le métier avec ferveur

le seul jugement que je fais, c'est que les institutions, surtout celles qui font l'unanimité depuis des lustres, doivent être remises en question, c'est sain pour tout le monde
rien n'est à accepter sans se poser de question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eduens
Isèr'loisiriste zélé
Isèr'loisiriste zélé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 91
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Sam 16 Jan - 13:16

Arrow Je regrette effectivement , non pas ce que j’ai dit , encore moins la forme, mais seulement d’avoir perdu du temps avec l’espoir de faire un « électrochoc » devant ce qui est une atteinte grave de la médiocrité contre une institution parmi les plus belles, réalisées et entretenues par l’homme au cours des âges.

Arrow C’est je pense, ma dernière contribution sur ce forum, et en partant, je prends le temps d’expliquer pourquoi cette forme de dictature de la bêtise me semble impossible a supporter.

Arrow Ce n’est que mon avis, mais j’aurai pu en débattre en détail si il avait eu ne serait-ce qu’une « étincelle » de soucis d’exactitude dans le ramassis de détails sur ce post…

DéFY a écrit:
je connais le sujet et je voudrais apporter un éclairage

Arrow On n’a pas le droit de dire qu’on connaît bien un sujet, et ensuite de démontrer qu'on en ignore absolument TOUT , du début a la fin , ni son histoire , ni ses réussites , ni même son fonctionnement de base, tout cela en dénigrant et en insultant .

DéFY a écrit:
qui après 2 ans d'enseignement chez les compagnons, le jeune se voit imposer, s'il veut continuer, de ne plus du tout voir sa famille, ses parents (sauf peut être à noël, trop bon Rolling Eyes ), sa petite amie, les filles... pendant 8 ans Shocked

Arrow FAUX en totalité
DéFY a écrit:
les coups de fil sont également interdit pendant cette période
Arrow FAUX en grande partie
DéFY a écrit:
le jeune, doit se cacher pour prendre conseil auprès de sa famille par tel pour déterminer son avenir pour au moins les 8 ans à venir
Arrow FAUX en totalité
DéFY a écrit:
ça aussi ça fait carrément old fashion (comme les costumes d'ailleurs)

Arrow Que vient faire la remarque sur les costumes dont là non plus on ne connait RIEN , a quel moment on en porte et pourquoi...

DéFY a écrit:
au départ (il y a le nombreuses décénnies) ça devait partir d'un bon sentiment,
l'enfant était pris en charge par les compagnons qui devenaient sa nouvelle famille
(ça doit quand mm dater d'une époque où on allait perdre les enfants dans la forêt pour avoir une bouche de moins à nourrir What a Face )

Arrow A pleurer

DéFY a écrit:
mais maintenant ça fait vraiment louche, sectaire, et ça laisse une interrogation sur ce qui se passe pendant ces années

Arrow Accusation même pas déguisée de laisser penser que les compagnons sont une secte…
DéFY a écrit:
le jeune de mon entourrage qui s'est retrouvé dans cette situation était particulièrement surpris, rien ne lui a été dit de tel au départ de sa formation et aussi carrément dégouté
Arrow FAUX en totalité

DéFY a écrit:
sous un joli mot bien positif "compagnon" voilà ce qu'on peut trouver
Arrow Jugement péremptoire administré sur un sujet que la personne ignore totalement

Philae a écrit:
Et je rappelle au passage qu'il est possible d'avoir plusieurs expériences du même organisme vu le nombre de site qui sont dirigés par des personnes différentes, et en tout cas chaque expérience a son intérêt.
Arrow On ne parle pas d’expérience, là , on fait un jugement péremptoire avec des « on-dit » non vérifiés et pour cause… puisque quasiment totalement faux ou volontairement tordu .
Philae a écrit:
De plus, le fait de ne pas être d'accord n'autorise pas forcement l'utilisation d'un ton agressif et moqueur, et encore moins de dénigrer la personne.
Arrow Je continuerais aussi longtemps que j’en aurai la force de dénoncer de façon agressive et moqueuse la « médiocrité » qui voudrait imposer sa vision de la société avec des insultes, des mensonges et des racontars en tout genre.
Arrow Il ne s’agit pas d’être d’accord ou pas, il s’agit de dénoncer une grave atteinte à la dignité d’une méthode de formation vers l’excellence reconnue depuis plusieurs siècles …
Arrow J’imagine très bien dans le même mode de réaction, sur le forum un jugement sur l’affaire Dreyfus … à l’époque !!! Zola remis en place, parce qu’on ne dénonce pas, on doit seulement dire qu’on ne partage pas le même avis…

Philae a écrit:
Et j'insiste sur le fait que ça serait bien d'éviter ça à l'avenir. Il y a des endroits pour ça et ce n'est pas ici.
Arrow J’ai bien noté que tu es sur ton forum, que les dénonciations se doivent d’avoir ton accord pour être reconnues comme telles … je ne manquerai pas d’en tenir compte …

DéFY a écrit:
ce qu'il regrette c'est la tournure que ça a pris, la grosse (mauvaise) surprise enoncée clairement lors d'un entretien (il lui a été spécifié que lors du tour de France, il n'y aura pas de voyage pour voir la famille, pas d'appels à la famille ou petite amie)
Arrow Toujours complètement faux, sans fondements, et absolument pas pratiqué, ni avant, ni, maintenant
DéFY a écrit:
est ce pour faire peur ? est ce pour garder une main mise sur le jeune (sachant que son environnement familial est compliqué - orphelin-) ? est ce pour une autre raison ? )
DéFY a écrit:
pour passer son appel, pour demander conseil à sa famille sur le sujet (continuer dans ces conditions ou arréter) il se cachait et il a coupé la communication net car qqu'un arrivait ... ça ne me parait pas très sain de devoir se sentir obligé d'en arriver là)
Arrow Encore des affirmations fausses et tendancieuses, il existe un règlement qui est signé par le jeune des le début qui stipule clairement les moments ou on ne doit pas téléphoner , a savoir pendant les cours, pendant le réfectoires, et pendant les heures de formations ….
DéFY a écrit:
je pense en effet que le but de la manoeuvre est de ne garder que les plus motivés
Arrow Ce n’est pas une manœuvre !!! C’est le préalable de l’inscription chez les compagnons !!


Philae a écrit:
Je confirme, je connais aussi ce jeune homme et tout ceci est vrai (je précise parce que ça peut paraitre énorme...).
Arrow Tu ne peux que confirmer ce qu’il a dit , en aucun cas confirmer « CE » qui est dit !!! La moindre des choses avant d’affirmer ce genre de propos, c’est de vérifier, et dans ce cas on voit bien que c’est une histoire qui ne tient pas debout ….


Philae a écrit:
Par rapport à ce qu'il a rapporté de son passage chez les compagnons, il est tout au plus possible qu'il ait mal compris, ou qu'on ait mal mesuré la pression qu'on lui mettait, d'où une certaine forme de "panique". Ce n'est en tout cas pas l'invention d'un tire-au-flanc..
Arrow Encore faux, si le jeune ne sait pas lire un règlement, ne sait pas ce qu’il signe , et ne sait pas demander, alors il n’a rien a faire dans cet organisme … Un point c’est tout, et se servir de « racontars » sans fondements pour mettre en cause cette institution, mérite une grosse colère , et en aucun cas d’en parler comme « des perles du café du commerce »…

DéFY a écrit:
c'est la passion qui a poussé ce jeune à faire charpentier
depuis l'âge de 3 ans, il grimpe : les arbres de 6/8m (3 ans), les toits des maisons de 3 étages (11 ans), tout le temps il allait là où c'était toujours plus haut (dur à supporter pour les proches quand mm)
deplus il était toujours à tailler des bouts de bois, des gros, des petits, à les décorer de fils d'acier tordues à main nue (à 14 ans) ... enfin bref il est fait pour ça
Arrow Rien que ce morceau de bravoure , mérite a lui seul un pompon… Le rapport avec « grimper aux arbres » et devenir compagnon… C’est un résumé de la compréhension globale envers le compagnonnage
DéFY a écrit:
le seul jugement que je fais, c'est que les institutions, surtout celles qui font l'unanimité depuis des lustres, doivent être remises en question, c'est sain pour tout le monde
rien n'est à accepter sans se poser de question
Arrow Rien à ajouter, c’est vraiment trop énorme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philae
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Localisation : A la cime des terres froides
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   Sam 16 Jan - 14:44

C'est vraiment aberrant de découvrir à quel point tes interventions sont empreintes d'étroitesse d'esprit et d'à-priori sur des choses et des gens que tu ne connais pas plus que les autres.
Visiblement, tu est incapable de défendre une opinion sans prendre la mouche à la moindre contrariété comme une adolescente en crise. Je ne vois pas l'interet de discuter avec toi dans des conditions pareilles.

Je te confirme que c'est moi qui ait défini les règles ici, que tu peux consulter sur la charte. Et la première des règles est d'être correct avec les autres membres ce qui inclue le fait que ni toi ni personne n'est autorisé à donner des "droits" de s'exprimer où pas comme tu le fais.

Il n'est pas non plus possible de décider arbitrairement que ce qui est dit est faux, simplement parce que ton approche est différente.
Même si une règle commune existe chez les compagnons, il ne fait aucun doute que chaque site a sa gestion propre et des dirigeants différents. Ce que toi ou tes proches ont vécu chez les compagnons ne se verifie sans doute pas de partout et en tout cas, tu ne peux pas le savoir. C'est donc assez puérile de te comporter avec tant d'arrogance comme si tu savais tout sur le sujet, surtout sur une organisation d'ordre nationale qui inclue des dizaines de sites. Un peu d'humilité ne te ferait pas de mal...

De plus, il serait aussi souhaitable de bien lire ce qui est écrit plutot que de crier à au blasphème sans même essayer de comprendre. Les réponses sont données au post précédent, ce qui signifie que ce que j'ai confirmé au sujet de ce jeune homme, ce sont les éléments qui constituent sa vie.

Est-ce que tu as déja entendu parler de l'expression "prendre du recul" ? Je crois que ça te ferait le plus grand bien d'y songer, plutot que de te poser en Zorro outragé. Je ne sais pas si tu te rends compte à quel point la mission de "dénonciation" dont tu te sens investi prete à sourire dans ce contexte. C'est franchement risible.

Pour ma part, je n'ai pas relancé ce forum pour qu'il se fasse plomber immédiatement par une personne qui dénigre les autres membres sous pretextes qu'il perçoit les opinions d'autrui comme des "dictatures" ! Dans ce type de réaction et avec une telle incapacité d'admettre qu'il existe d'autres avis, il me semble qu'on n'est pas loin de la pathologie, tu devrais te méfier...

Et puisque tu parles de médiocrité, je te confirme qu'il m'est difficile de considérer la prétention, la condescendance, l'orgueuil, la succeptibilité déplacée et la suffisance comme étant synonyme d'excellence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-capturederegard.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Ecole de la 2e Chance pour le Rhône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CIBLE, ISSUE DE SECOURS POUR LA RDC
» idées pour Halloween
» j'accompagne vos enfants
» Votre première découverte d'Alix
» Livre lut ou a lire pour l'ecole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAP Isère-Loisirs :: ESPACE DISCUSSIONS :: Actualités, économie et politique :: Au niveau régional et local-
Sauter vers: